Le conte merveilleux

Catalogue Delarue Teneze

Conte Type T720 Versions
00 - Conte-type 720 - MA MÈRE M'A TUÉ, MON PÈRE M'A MANGÉ
Aa. Th. My Mother Slew Me, My Father Ate Me.
— Grimm n° 47,

Développer les éléments du conte
900 - Description ATU (source)

Développer les éléments du conte
901 - Description - Aarne et Thompson - The Types of Folktales - 1973 (source)


Développer les éléments du conte
0 - Version du catalogue : LA MAYRASTRE - Version du Lyonnais (source)
Ms Victor Smith - Velay et Forez, II, 225-229.

Développer les éléments du conte
1 - Le Globe (Journal), n° 146, 12 juillet 1830. Lettre de C.S. au journal à propos de la ballade de Marguerite dans Faust, de Goethe. (source)
I : A1, B2, B4, B6.
II : A3, B, D1, D2.
III : B1, A5, A6, A11 (les enterre, plante dessus un arbrisseau sur lequel vient un oiseau.
IV : A (Ma Marâtre / Pique pâte / M'a fait bouillir / Et re-bouillir / Mon père / Le laboureur / M'a mangé / Et rongé / Ma jeune soeur / La Lisette / M'a pleuré / Et soupiré / Sous un arbre / M'a enterré / Riou, tsiou tsiou / Je suis encore en vie)

Développer les éléments du conte
2 - CARNOY, Picardie, 229-236. La mère cruelle. (source)
I : A4, C, C3, C6, D, D1, D3, D5, D6.
II : Mère remet gâteau à son fils ; C, mère bat d'abord sa fille parce qu'elle rentre sans fagot, puis, quand le garçon avoue la vérité, elle envoie la petite au devant de son père, A3 (le garçon, avec un couteau), B, C, C1, D4.
III : B1, A5, A6, A11 (dans un coin de la maison).
IV : A1 (T.g.), la petite reconnaît voix de son frère, se rend auprès d'une vieille sorcière à laquelle elle raconte tout, et qui lui conseille de placer les os dans un « mouchoir sacré » qu'elle lui donne et de les mettre sous la cheminée. La première nuit, A2 (T.g. / Ma soeur m'a mis dans un mouchoir sacré), père voit son fils entouré d'anges, C2, C4 (couronne d'or), C5 (couronne de diamant), C7 (d'une boule de feu qui la brûle vive).

Développer les éléments du conte
3 - ID., C. fr. 191-195. La mauvaise mère (Als.). (source)
I : A4, B2, B5, B7, C1 (la petite fille à l'école chercher ses prix).
II : A1, A2, A3 (la cloue vivante dans l'arrière-cave sur une croix de bois), raconte au père qu'elle s'est fait manger par les loups.
IV : Un an après père la découvre, entend : Ma mère, ma méchante mère / Sur cette croix m'a clouée. L'enfant meurt ; père la fait enterrer, tue sa femme, et meurt de douleur.

Développer les éléments du conte
4 - CHERVET, Tastevin, 188-189. Les pimprenelles.
Quelques éléments du thème ayant contaminé une vers. du T. 780.

Développer les éléments du conte
5 - Ms MILLIEN-DELARUE, Nivernais. Vers. A. L'aubépin fleuri : (source)
I : A4, B2, B4, B6.
II : Envoie sa fille porter une époigne (1) à sa grand'mère, A3 (le garçon), B, C, D1, C7.
III : A, A1, lui fait ouvrir le chaudron au-dessus duquel elle coiffe la petite, A5, A6, A9, A10 (fleuris mon p'tit auperpin, fleuris tout à blanc !), B, B6.
IV : A (T. g. / Ma p'tit' soeur m'a ramassé / J' suis toujours tout en vie / Tout en vie !), B, B7, B9, B17, B, B1, B9, B10 (paillassée d'argent), B. B8, B9, B18, C1, C2, C5, B10, C4, B17, C6.

(1) époigne, s. m. Voy. empo(u)gne, tourtiau. Se dit en Morvan : Galette pour les enfants ( JAUBERT, Glossaire du Centre de la France, Paris, 1864).

Développer les éléments du conte
6 - ID., ib. Vers. B. L'aubépin fleuri : (source)
I : A, A2, B1, B4, B6, C, C2, C6, D6 (garçon).
II : A3, B (au four), C, C1, D1.
III : A, A1, A5, A6, A7, A9, B.
IV : C, A2, C3 (Je suis sur l'abaupin fleuri, ma soeur / Je suis sur l'abaupin fleuri / Ma vilain' mèr' m'a tué / Mon papa m'a mangé / M'a p'tit' soeur m'a porté / Sur l'abaupin fleuri :); père appelle, A2 (Je suis sur l'abaupin fleuri, mon père...), mère appelle, A2 (Je suis sur l'abaupin fleuri, vilain' mère.. C'est bien toi qui m'as tué...

Développer les éléments du conte
7 - ID., ib. Vers. C. L'aubépin fleuri : (source)
I : A4, C, C2, C6, D6 (la petite fille).
II : A, B (au four), D1 (le garçon).
III : A (le garçon), A1, A5, A6, A7, A9, B (le garçon).
IV : A2 (Je suis sous l'aubépin, Apporte ton chapeau / Que je le remplisse d'or et d'argent), C7.

Développer les éléments du conte
8 - ID., ib. Vers. D. Idem. Fragment. (source)
IV : Père revenant du travail, passe près de l'aubépin, A2 (Maman m'a tué...), rentre, même chant, C3, C2, C4 (louis d'or), C5 (jouets et bonbons), C7.

Développer les éléments du conte
9 - ID., ib. Vers. E. Idem. (source)
I : A4, C (des fraises), C2, C7, petit garçon se couche à l'ombre, puis chipe le panier rempli de sa soeur, D6.
II : A, B, C, C1, D1, D3.
III : A, A5, A12, B, B2 ; la dame pose les os sur le cornet de la cheminée, B6.
IV : A (Kirikiki / Maman m'a tué / Ma petite soeur m'a porté / Mon père m'a mangé / Me revoici).

Développer les éléments du conte
10 - ID., ib. Vers. E bis. S. t. (source)
I : A5 (de deux branches), C, C2, C6, D6 (un garçon).
II : A, B, C, C9, D1.
III : A, A1, A5, A6, A7, A11 (dans fumier), B.
IV : C, A2 (Sous l'abaupin fleuri I Ma p'tite soeur / Moi j'y suis / C'est ma vilaine mère qui m'a tué / c'est mon papa qui m'a mangé / C'est ma p'tite soeur qui m'a porté / sous l'abaupin fleuri / Ma p'tite soeur, Moi j'y suis), le père appelle, même chanson.
Incomplet.

Développer les éléments du conte
11 - ID., ib. Vers. F. Idem. (source)
I : A4, B2, B4, B6, C, C2, C6, D6 (le garçon).
II : A, B, C, C1, C4 (tourner dans la viande), C (Petite soeur tu me fais mal / Mal au pied, mal au bras), D1.
III : A, A1, A5, A6, A7, A12, A9 (les enterrer, en y ajoutant brin de laurier et tuile par-dessus), B.
IV : C1 (T. g. / Ma p'tit' soeur m'a enterré / Au pied d'un aubépin fleuri), C2, C5 (pomme d'or cueillie dans le jardin de la Sainte Vierge), C4 (bourse d'or donnée par la Sainte Vierge), C7 (la tuile).

Développer les éléments du conte
12 - ID., ib. Vers. G. (source)
Brouillon de Millien pour un exposé devant suivre la transcription des versions principales. « Ce conte est très répandu dans tout le Nivernais. J'en ai donné les versions principales. Voici quelques traits particuliers que je relève dans des versions fragmentaires : La petite fille mange un peu de la chair de son frère et boit du sang que la mère a mis dans une bouteille ; le chat qui la regarde lui dit : Mion, Mion, tu mang's ton frère / Mion, Mion, tu bois son sang. En l'entendant, elle est prise de dégoût, recueille les os et les porte sur le cul du four, où, tous les matins une voix s'entend : Ma mèr' m'a tué, etc. (Vers. de Virotte = Catherine Virot, 37 ans, à Cuffy 1884).
Dans une autre version, le petit garçon chante : Ma vilaine mère m'a tué / Mon père m'a mangé / Ma p'tit' soeur m'a ramassé I M'a mis sur un abaupin fleuri / fleuris mon p'tit abaupin / fleuris soir et matin. Et l'enfant se reforme à mesure qu'il chante ; ses membres se refont l'un après l'autre progressivement si bien qu'il revient un jour, après que, du haut de la cheminée, il a fait ses dons à son père et à sa soeur, et a jeté une pierre à la méchante mère. (Marie Clin, 28 ans, à Cuffy, 1884).
Le père ne mange pas à son repas toute la chair de l'enfant. La femme lui en envoie chaque jour un morceau. En allant à l'ouvrage, en en revenant, il entend matin et soir le chant dans l'aubépin. Voyant se prolonger l'absence de son enfant, il finit par en comprendre le sens, questionne sa femme qui avoue tout et est punie.
Le soir le père demande où est le petit garçon : « Je l'ai envoyé au bois avec sa soeur et il n'est pas revenu. - Allons le chercher. » Ils y vont tous, et c'est au bois ou près de l'aubépine qui chante que se passe la scène finale des dons et la mort de la femme.
Dans plusieurs versions, il n'est pas question de la dame que rencontre la petite fille. Celle-ci porte seulement chaque jour jusqu'à entière consommation une partie de la chair de l'enfant à son père qui s'asseoit pour manger sous un aubépin y laissant les os au hasard. L'aubépin fleurit et chante... tant que le père découvre la vérité et punit sa femme. (Mère Corde, femme de Louis Briffault, à Bourdier, 1884). »

Développer les éléments du conte
13 - ID., ib. Vers. H. S. t. (source)
(Contam. par T. 780).
I : A4, C, C2 , C6, D6 (garçon).
II : A, B, C, D1.
III : C'est la mère. A5, A6, A7, A12 ; père mange au pied d'un auperpin fleuri, B (mais oublie un seul os sur le terrain).
IV : La truie d'un porcher trouve cet os, qui se met à flûter comme un fargeolet ; le porcher siffle dedans, A1 (Menez, menez, mon petit pdtre / Menez, menez, tout doucement / C'est ma mèr' qui m'a tué / C'est ma soeur qui m'a porté / C'est mon pèr' qui m'a rongé / Sous l'auperpin fleuri / Mauvais' mèr' / Sous l'auperpin fleuri. ); au monsieur qui passe le lui achète, se rend auprès des parents ; père qui était inquiet, comprend, sa femme avoue et est punie.

Développer les éléments du conte
14 - ID., ib. Vers. I : S. t. (Contam. par T. 780). (source)
I : A5, C, C2 (« terraisse »), D6 (garçon).
II : A, B, C, C1, oiseau chante sur la cheminée : Frite (ter) dans la marmite !, D, D1.
III : A, A5, A6, A11 (au pied de la Croix), B (mais père jette le dernier os, du petit doigt).
IV : Gamins trouvent cet os, sifflent dedans, passe marchand qui achète le sifflet, siffle dedans (Flûte, flûte, gentil marchand / T. g. / P'tit apaupin blanc fleuri), va le porter chez parents, père siffle, puis mère (Flûte, méchante mère...), elle nie, mais le soir le père monte le petit sifflet sur le cornot de la cheminée, C7.

Développer les éléments du conte
15 - ID., ib. Vers. J. L'aubépin fleuri : (source)
I : A4, C, C2, C6, D3, D4, D6, D7.
II : A, B, C, C1, D1.
III : A4, A5, A6 (les attacher avec un fil), A9, A10 (fleuris, fleuris, mon petit buisson d'aubépin), B.
IV : A2 (L'abaupin fleurit, ma p'tit' soeur, l'abaupin fleurit), puis (... mon cher père...), puis (... mauvais' mère...), C2, C5 (bonnet), C4, B12, C7.

Développer les éléments du conte
16 - ID., ib. Vers. J bis. S. t. (source)
I : A4, C, D3, D6.
II : A, B, C, C1, D1, D3.
III : A4, A5, A6, les enfiler, A10 (fleuris, fleuris, mon petit buisson d'aubépin), B, B10.
IV : C7, C5 (bonnet), C4, B12.

Développer les éléments du conte
17 - ID., ib. Vers. K. S. t. (source)
I : A4, C, C2, C7, D6 (garçon).
II : A, B, C, D1.
III : A, A5, A6, A7, A9 (enterrer sous aub.), B.
IV : C, A2 (Maman m'a tué / Ma soeur m'a porté / Mon papa m'a mangé / Sous l'abaupin fleuri.), C7 (la porte).

Développer les éléments du conte
18 - ID., ib. Vers. L. S. t. (source)
I : A1, B, C, C2, C6, D, D2, D3, D5, D6.
II : A, B, C, C1, D1.
III : A, A5, A6, A9, A10 (fleuris, mon petit abaupin, fleuris), B10 (se reforme progressivement).
IV : Il monte sur la maison et dit : Coquelici / T. g. / Ma petite soeur Guitte m'a ramassé), C7, C2, C5, B10, D4.

Développer les éléments du conte
19 - ID., ib. Vers. M. S. t. (source)
I : A4, C1 (cueillir prunelles), promet écuelle de bouillie à qui en rapportera le plus ; D6 (garçon, après avoir chipé prunelles de sa soeur).
II : A, B, C, D1 (mère lui recommande de dire à son père qu'il fasse bien ce qu'elle lui a dit - c'était de tuer la petite).
III : A (un enfant qui est son frère sous une autre forme), A5, A6, petite fait commission à son père qui se met à pleurer.
IV : Sur le retour retrouve petit garçon (son frère), montent sur le toit, C7, D4, D5.

Développer les éléments du conte
20 - ID., ib. Vers. N. S. t. Mél., alt. (source)
I : Veuve, avec petite fille qu'elle aime beaucoup ; sur ses instances elle accepte finalement de l'emmener pour aller au marché, mais comme la petite est bientôt lasse et a soif, la laisse auprès d'une femme avec 3 enfants, dans une maison à mi-chemin, dans l'intention de la reprendre à son retour. Cette femme, ayant perdu sa clef, dit que celui des 4 enfants qui la retrouvera, C7 ; c'est la petite qui l'a trouvée, les trois enfants fâchés.
II : A, met de son sang dans bouteille, B. La mère revient ; la méchante femme lui sert à mange; et à boire (du sang et de la chair de son enfant), en attendant, dit que que sa fille, qui est sortie, revienne. La chatte disait : « Pui ! la sâle, la gourmande, qui boit le sang et mange la viande de son enfant. » Finalement, ne voyant pas revenir sa fille, la mère rentre affolée chez elle. Vers minuit une voix se fait entendre : « C'est la méchante femme qui m'a tuée, c'est ma mère qui m'a mangée en punition de ma désobéissance ».

Développer les éléments du conte
21 - ID., ib. Vers. O. La soupe aux épingles. (source)
I : A4, B2, B5, B7.
II : A1, A2 ; encore deux autres tentatives de meurtre.
IV : Mais le père survient, délivre sa fille et tue sa femme.

Développer les éléments du conte
211 - Ms MILLIEN-DELARUE, Nivernais. L'Aubépin fleuri (source)
Version non classée dans le catalogue

Développer les éléments du conte
212 - Ms MILLIEN-DELARUE, Nivernais. S.t. (source)
Version non classée dans le catalogue

Développer les éléments du conte
213 - Ms MILLIEN-DELARUE, Nivernais. S.t. (source)
Version non classée dans le catalogue
Avec mélodie

Développer les éléments du conte
214 - Ms MILLIEN-DELARUE, Nivernais. L'Aubépin fleuri (source)
Version non classée dans le catalogue

Développer les éléments du conte
215 - Ms MILLIEN-DELARUE, Nivernais. Notes et résumés (source)
ensemble de notes rédigées à la plume par Millien concernant le T 720.
Elles contiennent un relevé de formulettes, des indications sur les versions qu’il souhaitait publier et des résumés d’autres versions.

Développer les éléments du conte
216 - Ms MILLIEN-DELARUE, Nivernais. Analyse et choix des versions (source)
Millien a rédigé à la plume sur deux feuilles volantes des notes d’analyse et un choix de versions qu’il avait l’intention de publier pour la publication

Développer les éléments du conte
217 - Ms MILLIEN-DELARUE, Nivernais. Autres mélodies notées par J.-G.Pénavaire (source)
Les mélodies accompagnant les versions notées par Millien se trouvent à leur place dans les différentes versions.
On trouvera ici d’autres mélodies notées par Pénavaire qui n’appartiennent pas à une version notée par Millien.

Développer les éléments du conte
22 - R.T.P., III (1888), 207-210. Le petit geault (M. SAND, Bas-Berry). (source)
I : A, A3, B1, B4, B6, C, C2, C7, D2, D3, D4, D6.
II : A, B (après avoir recueilli le sang dans un pichet), C, C1, C4, C5, C6 (Hola, mauvaise soeur, tu me piques !), la mère dit que c'est le vieux coq, l'envoie dehors, pique à son tour (Holà, méchante mère, tu me tues !), D1, demande auparavant à boire, sa mère lui dit de boire le vin du pichet, C5, C6 (Oh, vilaine Nanette ! ne bois pas le sang de ton frère !), la petite ne boit pas
III : A, A2, A5, A6, A9, A IO (fleuris, fleuris, mon petit épinat de bon pain), puis de passer tous ies jours à cet endroit, B, B2, B3, voit sortir de terre peu à peu le corps de son frère qui se trans-forme en « petit geault ».
IV : A (Cott'co li jô / T. g. / Ma soeur m'a sauvé), C1, C2, C4, B12, C5, B10, C7.

Développer les éléments du conte
23 - SÉBILLOT (P.-Y.), Gouarec (C.-du-Nord), 12-14. La petite pomme rouge.
I : C, C2, C3, C4, D, D3, D4, D6, D7.
II : A, B, C, C3, C5 (Petite soeur, ne souffle pas si fort, tu me brûles), C1, D1.
III : A, A5, A6, A8, B, B5.
IV : A2, C3 (T. g. I Ma petite soeur m'a lavé I Dans la fontaine aux chênes), C8 (Ma mère prends le ruban rouge), C9 (ruban bleu), C10 (ruban blanc).

Développer les éléments du conte
24 - LE ROUZIC, Carnac. 191-94. La pomme rouge. = R.T.P., XVI (1901), 393-394, L'os qui chante (Abbé COLLET, Morb.). (source)
I : A4 (vieille femme), C, C2, C4, D, D1, D5, D6.
II : A, B, C, C1, C2, C5, C6 (Petit feu, petite soeur (bis)), D1, D2, prie pour son frère.
III : B1, A5, A6, A8, B5.
IV : Le soir, la voix du frère : Petite sceur, donne-moi la main, C10, idem pour le père, C8.

Développer les éléments du conte
25 - R.T.P., XVIII (1903), 108-109. L'os qui chante. (L. GUILLAUME, Morb.). (source)
I : A4, C, C2, C3, C4, D, D1, D3, D5, D6.
II : A, B, C, C5, C6 (Petit feu, ma soeur, petit feu, vous faites bouillir mon sang !), C1, D, D1.
III : A, A1, A5, A6, A8, B, B5.
IV : A2 (T. g.), C8, C9, C10.

Développer les éléments du conte
26 - R.T.P., XXII (1907), 28-29. L'os qui chante (j. FRISON, B.- Bret. ). (source)
I : A4, C (fille dit au garçon : Maman veut te tuer. - Mais non, petite soeur).
II : Donne pomme à sa fille, A (garçon), B, C, C3, C5, C6 (Ma petite soeur, ne soufflez pas sur le feu !), D1.
III : B1, A5, A6, A8, les rapproche les uns des autres, B6.
IV : A (T. g. I ma petite soeur m'a lavé I Dans la fontaine Saint-Pierre).

Développer les éléments du conte
27 - R.T.P., XXIII (1908), 131. La pomme rouge ( J. FRISON, B.- gret.). (source)
I : A4, C, C2, C4, D, D1, D3, D6.
II : A, B (tête), C, c 2, C5 (Ma soeur, ne me faites pas de feu I car vous brûlez mon âme), D1.
III : A, A1, A5, A8, B ; (contam. par T. 706) alors qu'elle n'avait que des moignons, elle eut deux mains.
IV : Le petit frère s'élança vers le ciel en disant : T. g. / Ma soeur m'a lavé / Tant et mieux Dans la fontaine de Jean-Pierre. C10, C8.

Développer les éléments du conte
28 - CADIC, Bret. III :, 41-45. La pomme rouge. (source)
I : A, A3, B1, fi 4, B6, C (des fleurs), C2, C4, D3 (alt. par l'auteur ?, sur la demande de la fillette elle-même qui veut que son frère ait la pomme).
II : A, B, C, C3, C5, C6 (Petit feu, soeurette, petit feu, car je brûle), D1.
III : A, A2, A5, A6, A8, B, B4, B6.
IV : A (T. g. / Ma soeur m'a lavé / Propre, propre, propre /Dans la fontaine de Saint-Pierre), (fin alt.) au-dessus de la maison apparaît le petit martyr, avec chapelet, sur lequel il fait tirer ses parents et sa soeur, C8, C9, C10.

Développer les éléments du conte
29 - Ms HAVARD, Ille-et-Vil., 199. Le conte des petits souliers rouges.
I : A4, C, C2, C5, D3, D4, D6.
II : A, B, C, C1, C2, C5 (Ma petite fé (?), ma petite soeur bis), sa mère lui interdit d'ouvrir à qui que ce soit.
III : Une femme frappe à la porte, la petite refuse d'abord, puis la laisse entrer, A1, A5, A6, A11 (au pied de la croix), B, B10.
IV : Les deux enfants chantent : Mon père et ma mère sont damnés, ma p'tite soeur et Moi j' sons sauvés.

Développer les éléments du conte
30 - SÉBILLOT, C. Hte-Bret., I : 336-337, n° 60. Les souliers rouges. (source)
I :A4, C, C2, C5, D2, D3, D5, D6.
II :A, B, C, C1, C3, C5 (Petit feu ! / Sceu, sceu ! / Petit feu !), C8 (doigts et tête quand sa mère trempe la soupe), D, mais sa mère la force.
III : A, A1, A5, A6, A13, B, B6, B7.
IV : C2, C5 (bonbons), C7 (et le père aussi) ; pigeon répète : Nous sommes sauvés, ma mère est damnée.

Développer les éléments du conte
31 - ID., Lit. or. Hte-Bret., 223-225. Les petits souliers rouges (source)
I : A4, C, C2, C5, D3, D4, D6, D7.
II : A, B, C, C1, C3, C5 (Petit feu, ma petite soeur bis). A la porte un oiseau d'ante : Tu cuis ton petit frère (bis), D1.
III : A, A1, A5, A6, A12, B, B2, la Sainte Vierge rassembla les os, B10.

Développer les éléments du conte
32 - R.T P., XXVIII (1913), 270 : L'enfant cuit par sa mère (G. CELOS, Hte Bret.). (source)
I : A4.
II : A3 (garçon), B, C2, D1, D2.
III : A, A5, A6, A11 (devant Calvaire en disant : « sois grand comme cette croix »), B, B10.
IV . Il dit : Ma mère m'a tué / Ma soeur m'a fait bouillir / Mon père m'a mangé.

Développer les éléments du conte
33 - MASSIGNON, Ouest (Ile de Noirmoutier), 160-163, n° 17 la route de sel.
Vers. qui soude des éléments de deux contes différen. la première partie appartient au T. 327 A (cf. Catal I, p. 318, vers 1,18,; 42), la seconde partie au T. 720.

Développer les éléments du conte
34 - Ms G. MASSIGNON, Ouest 1954-59. La croix de Saint-Molay (Ile d'Yeu).
I : A4, B3, B4, B6.
II : A3, B, C2, C5 (A petit fu, mon petit frère ! / A petit fu, bis) ; D4.
III : Une belle Dame passe' dans la maison, A5, A6, A11 (sous une croix).
IV : A2 (dans le panier : T. g. I Ma petite soeur m'a porté / Sur la croix de Saint-Molay.).

Développer les éléments du conte
35 - ID., Ouest 1960. L'ébaupinet ou Tuit ! tuit. (Vienne).
A1, B2, B4, B6.
II : A3, B, D1, D3.
III : Elle entend une voix. A5, A6, A9, B.
IV : A2 (Tuit ! Tait ! / T. g. / Ma petite soeur ne,' planté / Tuit ! Tuit !), le père entend la chanson et punit la marâtre.

Développer les éléments du conte
36 - ID., ib. Penn'pé louri I (Charente).
I : A1, B2, B4, B6. A3, B, D1, D3.
III : A, A2, A5, A6, A9, B, B6.
IV : A (Penn'pé louri ! / T. g. / Ma petite soeur Catherinette / M'a ressuscité Sur un beau pinet !), B, B7, B9, B17, C1, C2, C5, C7.

Développer les éléments du conte
37 - ID., ib. fleuris, fleuris, mon petit frère ! ou L'ébaupin fleuri (Vienne).
I : A4, B2, B4, B6.
II : A (chercher une galette), B, D1, D3.
III : B1, A5, A6, A9, A10 (fleuris, fleuris, mon petit frère), B1.
IV : A1 (les os) (T. g. / Ma petite soeur m'a ramassé / Elle m'a mis sur un ébaupin blianc / En me disant : « fleuris, fleuris, mon petit frère »). Le père entend la chanson, C, il comprend ce qui s'est passé, il fait brûler la vilaine mère

Développer les éléments du conte
38 - PINEAU, C. Poitou, 75-79. Le pigeon Blanc. (source)
I : A1, B, C, C2, C6, D2, D3, D4, D6, D7.
II : A, B, C, D1.
III : A, A1, A5, A6, A9, A10 (fleuris, fleuris, mon petit frère !), B, B6, B7.
IV : A (T. g. / Ma petite soeur Marguerite m'a mis sur un petit aubépin / M'a dit : fleuris, fleuris, mon petit frère), B, B1, B9, B10, B, B5, B9, B14, B, B8, B9, B18, C1, C2, C5, B9, C4, B13, C6.

Développer les éléments du conte
39 - Ms SMITH, Velay et Forez, I, 205-208. Conte de veillée. La marâtre.
I : A4, C, C2, C10, D3, D4, D6.
II : A, B, C, C7, C8, C10, D1.
III : A, A1, A5, A6, A13, B, B6.
IV : A (Pif, pif / Encor je suis vif / Ma tante m'a tué I Ma soeur m'a porté / Mon père m'a mangé / La Sainte Vierge m'a créé / Pif, pif / Encor je suis vif), C1, C6, C2, C5, B10, C4, B17, D.

Développer les éléments du conte
40 - ID., ib., I, 367. La marâtre.
I : A, A2 ou A3, B1, B4.
II : A3, B, C7, C9, C10, D1, D2.
III : A3, A4, A5, A6, A12, A13, B, B6.
IV : A (Ma mère m'a fait / Ma tante m'a tué / Ma soeur m'a porté / Mon père m'a mangé / Le Bon Dieu m'a fait.).

Développer les éléments du conte
41 - ID., ib., I : 686-692 (avec texte patois en regard). La mayrastre.
I : A1, B.
II : A (tourte de pain dans la maie), B, C, D1, D3. A, A5, A6, A12, A13, B, B6 ; l'oiseau lui échappe.
IV : A (Répépipin / Ma marâtre m'a fait cuire / Mon père m'a mangé / Ma teurette m'a ramassé / Répépipin / Encore suis vivant), B, B7, B9, B16, va chanter sur un arbre sous lequel des voleurs comptaient leur argent, B9, B10, B, B8, B9, B18 (tous nos moulins), C1, C6, D3, D4

Développer les éléments du conte
42 - ID., ib., II, 225-229. (source)
Est la vers. type reproduite ci-dessus.

Développer les éléments du conte
43 - ID., ib., III, 41-42. Le conte de la mayrastre.
I : A1, B, C, C2, C11, D3, D6.
II : A, B, C, C1, C8, C10, D1, D2.
III : A, A5, A6, A12, B, B6.
IV : A (Icrou /Ma tante m'a tua / Icrou / Ma soeur m'a pourta /Icrou / Mon père m'a mansa).

Développer les éléments du conte
44 - ROUCHON, C. Hte-Loire, 18-20. Le conte des enfants. (source)
I : A1, A2, B, C, (contam. par T. 327) demande au père de les perdre, la petite fille, Marie, qui a tout entendu, sème des pois, le père les laisse endormis et revient ; les enfants retrouvent leur chemin et arrivent à la maison au moment où le père regrette qu'ils ne soient pas là pour manger le reste de la bouillie. La marâtre promet de s'en débarrasser quand il sera aux champs.
II : A3 (garçon), B, D1.
III : A, A5, A6, A12, B, B6, B9.
IV : A (Ri Ki Ki, bio, bio / Ma tante = marâtre] m'a tué I Mon père m'a mangé / Ma petite soeur m'a ramassé), C7 (et le père aussi), C10 (Sainte Vierge les emmène tous les deux)..

Développer les éléments du conte
45 - ID., ib., 20-23. La « mayrastre ». (source)
I : A1, B, C, C2.
II : A3 (garçon), B, C, C1, D1, D3.
III : A, A5, A6, A12, A13, B, B6, B9.
IV : A (Repiou, piou / Ma mayrastre m'a fait cuire / Mon père m'a mangé / Ma soeurette m'a ramassé / Repiou, piou, encore suis vivant !). La marâtre le chasse, B, B7, B9, B16, B, B8, B9, B18, C1, C6, C2, C5, B16, va chanter pour des voleurs comptant leur argent sous un arbre, B10. L'oiseau devient riche.

Développer les éléments du conte
46 - BLADÉ, Gascogne, I, 169-178. La marâtre. (source)
I : A1, B, C, C2, C6 garçon rentre le premier.
II : A3 (le saigne dans le pétrin, le coupe en morceaux et en bourre une croustade), la croustade chante en cuisant (Marâtre / Pique-pâte / Plus elle en pique, plus elle en gâte. /
Autant de coups, /. Autant de miettes. / Elle m'a bouilli, / Et rebouilli / Riou chiou chiou / Riou chiou chiou / Je suis encore vivant.), C, C1, D1.
III : La petite s'asseoit en chemin, dans la haie chante un oisillon blanc (même chanson), A5, A6 (et de les ranger à terre sous forme d'oiseau), B, père laboure les os sous terre, le lendemain oisillon noir.
IV : A (idem pour v. 1 à 7 puis : Mon père / mangé derrière la charrue / Il m'a mangé / Et rongé / Ma soeurette / Mariette / M'a pleuré / Et soupiré / En terre elle m'a enterré / Riou chiou chiou / Riou chiou chiou / Je suis encore vivant), B, B8, B18, B, B1, B10, C1, C2, C3, C5 (bourse), C6

Développer les éléments du conte
47 - DARDY, Albret, II, 130-135, n° 40. La mayrastro pico-pau La marâtre pique-pâte. (source)
I : A, A2, B1, B4, B6.
II : A3, B, D1.
III : A3, A5, A6 (dans un trou), B, B6, B7.
IV : A (Ma marâtre pique-pâte / Plus elle en pique, plus elle en gâte / Autant petit Père en jette en arrière / Autant petite soeur en met dans l'écuelle. / Riou qui quiou, je suis encore vivant !), B, B1 (château de messieurs), B9, B10, B, B1 (château de dames), B9, B15, B, B8, f3 9, B18, C1, C2, C4:
B10, C5, B15, C6, D3.

Développer les éléments du conte
48 - Ms PERBOSC-CÉZERAC, n° 62. La mairastro. La marâtre.
I : A, B1.
II : A3, B, D1 (la marâtre elle-même).
IV : A2 (ma marâtre / Pique-pâte / Tant elle en pique / Tant elle en gâte / mon père / Le laboureur / M' mangé sur l'araire.).

Développer les éléments du conte
49 - Annuaire du Tarn, 1845, 248. La marâtre.
[Vers. restée inaccessible].

Développer les éléments du conte
50 - MIR et DELAMPLE, Pays occitan, 104-107. L'oiseau enchanté. (source)
I : Femme en couches se sentant mourir, invoque la Vierge d'être la marraine du nouveau-né, Marie ; A1, B.
II : Elle envoie Marie porter le repas à son père, A3 (rôtit le garçon dans le four) ; sur conseil de sa marraine, D, D1.
III : A, A1, A3, A6, A11 (sous un arbre), B, la Sainte Vierge lui promet qu'elle retrouvera son frère.
IV : A2, C3 (Ma soeurette I La pauvrette I A pleuré / Et soupiré / Ma marâtre I Pique, pétrit / Mais en gâte / Plus qu'elle n'en pétrit / Et mon père / Le laboureur / M'a mangé / Et rongé.), C2 (larmes devenant des perles), C3, C5 ; le lendemain, C3, C7, D1

Développer les éléments du conte
51 - Folklore (Aude), automne 1943, 43-45. La marâtre pique-pâte (J. VÉZIAN, Aude). (source)
I : A, A2, B1, B4, B6.
II : A (couvercle du pétrin), B, D1.
III : A, A5, A6, A11 (de les enterrer, dans une caisse, sous une yeuse), B, B6.
IV : A (Ma marâtre / Pique-pâte / M'a tué ; / Et mon père / Le laboureur, / M'a mangé / Et rongé / Catherinette / Sous une yeuse / M'a enterré. / Et riu-ch;u-chiu, I Je suis encore vivant.), B, B2, B9, B11, B, B3, B9, B12, B, B8, B9, B18, C1, C2, C5, B11, C4, B12, C6, D1, D2.

Développer les éléments du conte
52 - Ms MOULIS, Ariège, n° 8. L'oiseau enchanté. (source)
I : A1, B2 (particulièrement), B4, B6.
II : A3 (le met dans le four allumé), D1, D3.
III : A, A2, A5, A6, A12, B, la fée lui annonce qu'elle entendra dorénavant son frère tous les jours auprès d'elle.
IV : A2 (Ma soeurette / la pauvrette / a pleuré / et soupiré. / Ma marâtre / pique-pâte / plus elle en pétrit / plus elle en gâte. / Et mon père / le laboureur / M'a mangé / et rongé), C1, C2, C3, C5 (larmes qui se changent en perles), C7, D1

Développer les éléments du conte
53 - Ms JOISTEN, Champsaur, n° 44. Le petit oiseau qui chantait bien.
I : A, A2, B1, B5, B6, C1 (à l'école); C2, C8.
II : A3, B, D1.
III : A (un petit oiseau), A5, A6, A12, A13, B, B6.
IV : A (T. g.), père découvre sa fille coupée en morceaux, mère est jugée.

Développer les éléments du conte
54 - ID., ib. var. 1. S. t.
I : A4, B3, C, C2, C8, D6 (garçon).
II : A3, B, D1, D3.
III : A, A5, A6, A13, sur le retour rencontre à nouveau la dame qui lui dit de ne pas ouvrir son panier, le fait cependant, l'oiseau s'envole.
IV : A (Oh ! le joli petit oiseau que je suis / Ma Maman m'a fait cuire, / Mon papa m'a mangé / Et une grande dame qui ,n'a fait), B, B4, B9, B13, B, B6, B9, B15, B, B8, B9, B18, C1, C6, C2, C5, B13 et B15.

Développer les éléments du conte
55 - ID., ib., var. 2. S. t.
I : A4, B3, C, C2, C9, D5, D6 (garçon).
II : A3, B, C, C1, C8, C9, C10, D1, D2.
III : A, A5, A6, B (oublie cependant un os), B7.
IV : A (T. g. / Et ma soeur m'a tant pleuré), C1, mère bouleversée par le remords.

Développer les éléments du conte
56 - ID., ib., var. 3. S. t.
I : A4, B3, B5, B6.
II : A3, B, D1.
III : A, A5, A6.
IV : A1 (en fait une flûte : T. g. / Ma soeur m'a bien pleuré / Piou, piou, piou / Qui travaille viou [= vit] bis).

Développer les éléments du conte
57 - ID., ib., var. 4. S. t.
I : A4, C1 (ramasser crottin sur la route).
II : Garçon demande à manger, A (le père).
IV : (Alt.). Ont mis le cadavre sur le toit, où il s'est mis à chanter : Tchiou, tchiou, tchiou / Mon père m'a tué / Tchiou, tchiou, tchiou, / Ma mère m'a bien pleuré / Tchiou... / Ma soeur m'a bien mangé).

Développer les éléments du conte
58 - ID., ib., var. 5. S. t.
I : A5, C (chercher des « pignons »), C2, C9, D6 (le plus jeune).
II : A3 (lui jette sucre par terre et lui tranche la tête), B.
III : B6 (à la place du meurtre).
IV : A (Quiou, quiou, quiou / Ma mère m'a tué / Quiou... / Mes frères m'ont mangé / Quiou... / Ma soeur Catherine m'a bien pleuré !).

Développer les éléments du conte
59 - ID., ib., var. 6. S. t.
I : A5, B3, C, C2, C8, D3 (l'aîné), D4, D6.
II : A3 (l'assomme), B, C, C1, C8, C9, C10, D, D1.
III : B1, A5, A6.
IV : A1 (tous les os : Kzrikiki / T. g. / Ma soeur Catherine m'a bien pleuré.).

Développer les éléments du conte
60 - ID., ib., var. 7. S. t.
I : A4, C (des « pignons »), C2 (un morceau de « tomme »), D3, D6.
II : A, B, C, C1, C8, C9, C10, D1.
III : A, A1, A5, A6, A13, B, B6.
IV : A (Tiou, fiou / T. g. / Ma soeur Catherinette m'a tant pleuré.).

Développer les éléments du conte
61 - ID., ib., var. 8. S. t. Alt.
I : A5 ; pauvre demande l'aumône, B3, C1 (les deux aînés chercher du crottin sur la route).
II : A3 (le plus petit), B, en sert au pauvre qui voit tête d'enfant, et rassemble les os ; D1.
III : B1, A5, A6, A12 (au pauvre), celui-ci met tous les os en place, B10.
IV : L'enfant dit : T. g. / Ma soeur Catherine m'a puis tant pleuré ! - Le pauvre était Jésus Christ.

Développer les éléments du conte
62 - Armana Prouv., 1863, 25 = Trad. Rev. L. Rom. III (1872), 219 (par A. MONTEL et L. LAMBERT). - (source)
Thème résumé : enfant tué par sa marâtre, mangé par son père, enterré par sa soeur, ressuscité sous forme d'un oiseau blanc qui chante : Ma meirastro / Dins la mastro / M'a déli / Piei ta bouli ; / E moun paire / Lou lauraire / M'a mania / E mastega / E Liseto / Ma sourreto / M'a ploura / E ma 'ntan.a / E pieu ! pieu ! / 'ncaro siéu viéu ! .

Développer les éléments du conte
63 - Armana Prouv., 1879, 59-62 = MISTRAL, Dern. p, Alm. 292-301. L'aucèu blanc. L'oiseau blanc. (source)
I : A, A3, B1, B4, B6.
II : A (garçon avait demandé fouacette en rentrant de l'école), B, D
III : A, A5, A6, A11 (enterrer sous une yeuse), B, B6.
IV : A (comme la version du Globe, sauf : Catherinette / Sous une yeuse m'a en. terré.), B, B3, B9, B12, B, B2, B9, B11, B, B8, B9, B18, C1, C2, C4, B12, C5, B11, C6.

Développer les éléments du conte
64 - R.T.P., I (1886), 299. Camilletta (J.-B. ANDREWS, Menton). (source)
I : A, A3, B1, B5 (Camilletta), B6.
II : C, affamée, s'empare d'un morceau de viande ; A3 (étouffée dans une armoire), B, D1.
III : B6.
IV : A (Ma mayrastra, pica pasta / M'a buiia, m'a roustia / M'a mandaia a r'a vignetta ; / Per ma souare Catarinetta / Che mon paire m'a mangiaïa à diarna).

Développer les éléments du conte
1001 - --- a) TRAD., XVI (1903), 97. Le blanc coucou (Val d'Aoste). (source)

Développer les éléments du conte
1002 - --- b) LANCTOT, Canada V, 422-425, n° 128. La belle-mère. Alt. (source)

Développer les éléments du conte
1003 - --- c) Ms ARCH. F.L. Québec. - 6 vers. Louis. : 3 vers.

Développer les éléments du conte
1004 - --- d) Ms A. de FELICE. Ilôts fr. aux U.S.A. T. g. (Louis.).
I : A4, C1 (chercher de l'eau dans des paniers ; s'ils ne les rapportent pleins, elle leur coupera le cou).
II : La petite « bousille » (calfeutre avec de la boue) le panier et le rapporte plein, le garçon le rapporte vide ; A3 (cou coupé), B, la mère invite ses camarades à dîner.
III : B1, A5, A6 (sous la table du repas des camarades), A7.
IV : A1 (fait sifflet : T. g. / Ma petite soeur m'a ramassé / Dans une serviette 'cré [consacrée ?] à la Sainte Vierge).


Développer les éléments du conte
2000 - Commentaires

Ce conte, si populaire en France, l'est également dans toute l'Europe, les versions relevées sporadiquement hors de notre continent semblant dues à des voyageurs ou à des colons européens (1). Il se range dans la catégorie des contes à partie(s) chantée(s), son thème l'avoisinant particulièrement au conte-type 780 « L'os qui chante », thème qui a contaminé d'ailleurs la versions bourguignonne (4) et deux de nos versions nivernaises (n°s 13, 14). Or ce conte 780 à éléments chantés existe aussi sous forme de ballade, illustrant ainsi le lien de cette catégorie de contes avec cette catégorie de chansons (2).

Partant de l'utilisation qu'en a fait Goethe dans la fameuse scène du Kerker de son Faust, le Dr. Stanislas Prato a rapproché un certain nombre de textes de ces parties rimées et chantées (3). Cf. aussi les nombreux exemples donnés par Bolte-Polivka, I, 412-421. On s'est attaché peu par contre, semble-t-il, à leur mélodie. Aussi est-il intéressant de remarquer que le Nivernais Achille Millien a pu recueillir en 1881 et 1882, deux de ces mélodies.

On constatera que l'épisode introductif des deux enfants envoyés au dehors chercher du bois dans la forêt, généralement avec promesse d'une récompense au premier rentré (cf. I : C, C1, C2) se rencontre dans plus de la moitié (36) des versions françaises, le motif du frère attachant sa soeur étant lui aussi assez fréquent (motif I : D3 in vers. 2, 15, 16, 18, 22, 23, 25, 27, 28, 30, 31, 38, 39, 43, 59). Par contre la partie finale complète des dons et des châtiments (épis. IV : B et C), telle que l'a relatée si bien notre vers. type et telle qu'elle est immortalisée par la vers. des frères Grimm, s'est assez souvent perdue (maintenue complète dans les n°' 5, 36, 38, 41, 42, 45, 46, 47, 54, 63 ; maintenue sous forme abrégée dans les vers. 2, 7, 8, 11, 15, 16, 19, 22, 30, 39, 50, 52) ou s'est christianisée (enfer, purgatoire, ciel ; IV : C8 à C10 in vers. 23, 24, 25, 27, 28, 30).

On remarquera aussi que les versions sous l'uniformité générale du thème, se groupent en ensembles régionaux caractérisés par telle ou telle particularité ; ainsi l'élément de l'aubépin fleuri distingue-t-il les versions du Centre de la France (Nivernais, Berry, Poitou) ; ainsi le motif de la pomme rouge ou des petits souliers rouges comme récompense semble-t-il particulier à la Bretagne ; celui de la marâtre pique-pâte (avec sa partie rimée et chantée si caractéristique) appartenant aux régions de langue d'oc.

A noter aussi que certaines versions (n° 12, 20, 22) mentionnent le détail supplémentaire du sang mis de côté dans une bouteille et du chat avertisseur, tel qu'il nous est déjà connu par certaines versions orales du Petit Chaperon rouge (4).

(1) THOMPSON, The Folktale, p. 16.

(2) Cf. la carte de répartition mondiale du « Singing bone motif » in : Paul BREWSTER, The Two Sisters, Helsinki, 1953, FFC147, p. 53.

(3) in La Tradition, I, 1887, pp. 114-118.

(4) Cf. Catal. I, p. 382.


Développer les éléments du conte
2001 - Renvoi vers la référence : THOMPSON, The Folktale, p. 16.
En fait, à cette page 16, S. Thompson ne fait pas spécifiquement référence au T720, mais à la propagation des contes en général.
(Note le-conte-merveilleux.fr)
Développer les éléments du conte