Le conte merveilleux

Catalogue Delarue Teneze

Conte Type T715 Versions
00 - Conte-type 715 - MOITIÉ DE COQ (JAU)
Aa. Th. Demi-coq.

Développer les éléments du conte
900 - Description ATU (source)

Développer les éléments du conte
901 - Description - Aarne et Thompson - The Types of Folktales - 1973 (source)


Développer les éléments du conte
0 - Version du catalogue : MOITIÉ-POULET - Version ardennaise (source)
MEYRAC, Ardennes, 454-455.

Développer les éléments du conte
1 - RESTIF DE LA BRETONNE, Le Nouvel Abeilard ou Lettres de deux amans qui ne se sont jamais vus, Neufchâtel-Paris, 1778, vol. II, 21-29 et 261-357. Le Demi-Poulet, conte à dormir debout.
Amp. Lit,
I : A, B, B2, B3, B5.
II : A, B2, B5, C3, C4.
III : A, A1, A3, A4, A6, B, B1, B2, C, D, D1, D2, D6, D7, E, E1, E2, E3, E4, F, F1, F6.

Développer les éléments du conte
2 - R.T.P., XIX (1904), 214-216. Mitan d'cô (Moitié de coq) (Ed. EDMONT, Pays de Saint-Pol, pas de texte dial.). (source)
I : A, B6, B2, B5.
II : A, A3, B, B5, C2, C3, C4.
III : A, A1, A2, A4, B1, B, B2, B4, C, D, D1, D3, D6, D7, D15, E, E1, E2, E3, E4, E5, F4, F5, F6.

Développer les éléments du conte
2002 - --- 2 bis. VASSE-DEBRIE, Picardie. Mitan d'Couq (= T. g.).
I : A (n'a qu'une patte et qu'une aile).
II : C3, C6 (pèlerinage)
III : A, A1, A3, A4, A6, B, B5, B2, C, C2, D, D1, D6, D8, D7, E, E2, E6, E4, F8.

Développer les éléments du conte
3 - CARNOY, Lit. or. Pic., 211-217. Coquelet en voyage. (source)
I : A1, B7.
II : A (une perle), C3, C6 (afin de l'échanger à Paris), B8.
III : A, A3, A4, B2 (qui a étanché sa soif), B (qui a sauvé le héros d'un épervier), B1 (qui l'a sauvé de voleurs), C3, D (pas pour se défaire de lui), D2, D1, sous une chaise, E (afin de les dédommager des services rendus), E3, E2, E4 (inonde seulement) ; le coquelet vend sa perle à Paris et revient avec beaucoup d'argent et de grain

Développer les éléments du conte
4 - MEYRAC, Ardennes, 454-455. Moitié-Poulet. (source)
Est la vers type reproduite ci-dessus.

Développer les éléments du conte
5 - MARELLE, C. fr., 16-32. Bout-de-Canard (Champ.). (source)
I : A, B7 (canard), B8.
II : A1, A3, B, B3, C2, C3, C4.
III : A, A, A3, A5 (gosier, puis gésier), A6, B, B5, B2, B4, C, C1 (Quand ; Quand ! Quand ! Me rendrez-vous mon bel argent !), D, D1, D6, D7, D15, E, E1 (...dépêche et sors, ou je suis un bout-de-canard mort !): E2, E6, E4, E5, F4, F7.

Développer les éléments du conte
6 - R.T.P., VI (1891), 481-482. T. g. (L. MORIN, C. troyens). (source)
I : A.
II : C3, C6 (va au château).
III : A, A2 (pour ne pas être noy ni mangé), A4, B2, B1, B, C, D, D2, D1, D6, D7, E, E1, E3, E2, E4, F8.

Développer les éléments du conte
7 - R.T.P., X (1895), 362. Le coq et ses amis (MOREL-RETZ, Hte. Marne). (source)
I : B7.
II : C3, C6 (va à la fête).
III : A, A1, A3, A4 B2, B1, B, C2, D, D1, D2, D6, D7, E, E1 (..., je suis foutu I Sor; de mon cul !), E2, E3, E4, F8.

Développer les éléments du conte
8 - THIBAULT, Champagne, 187-194, n° 24. Petite-Poulette.
I : A1, B7.
II :A, A3, B, B3, C2, C3, C4.
III :A, A1, E1, A3, A5 (son cou), B1, B, B8 (corbeau), C, C1 (Co-cot-cot-codett I Faut payer votr' dett'), D, D1, D2, D6, doit être plumée et étouffée, E, E1 (... cot-codett I Sors de ta cachette), E2, E3, le corbeau enfonce ses griffes et son bec dans la tête du roi, F, F1, mais la poulette ne veut pas dédommager le corbeau.

Développer les éléments du conte
9 - Mélusine, I (1877), 180-182. T. g. (Nérée QUEPAT, Pays messin). (source)
I : A.
II : A, A3, B, B5, C2, C3, C4.
III : A, A1, A2, A4, B5, B2, B1, C, D, D8, D7, D4, E, E1 (... sors de mon c.. I Ou je suis une Moitié-de-Coq perdue), E6, E4, E3, F4 (tué par le loup), F5.

Développer les éléments du conte
10 - MERKELBACH-PINCK, Lothr. Vm., 313-314. Vom halben Hahn. (Le c. du Demi-coq).
I : A, B, B1 (dont l'une avait perdu le sien).
II : A, B, B5, C2, C3, C4.
III : A, A1, A2, A4, B8 (vol d'oiseaux), B1 (plusieurs), B3 (étang), C, D, d'abord dans un tas de grain afin qu'il mange de trop, D5, D7, E, les oiseaux mangent le grain, E3, E4, F, F1.

Développer les éléments du conte
11 - MACÉ, Jean. Contes du petit château, Paris, 1862, 121-127. La Moitié de Poulet (Pays de Montbéliard).
Repris par Miss Sara Cone BRYANT, Comment raconter des histoires à nos enfants, trad. de l'anglais, Paris, Nathan, 2e série.
I : A.
II : A1, A3, B, B3, C2, C3, C4.
III : A, A1, C1, A3, A5 (cou), B, B1, B2, C, D, D1, D2, D6, D7, E, E2, E3, E4, F4, F7.

Développer les éléments du conte
12 - BEAUQUIER, Faune, I, 231-234. Le poulet rouge de Montmarlon.
I : A1, B7
II : A, B, B5, C2, C3, C4.
III : A, A1, A3, A5 (ventre), A6, B2, B8 (putois), B1, C, D, D1, D5, D6, D7, E, E2 (le putois), E3, E4, F4, F5.

Développer les éléments du conte
13 - Barbizier 1950, 346, n° 16. Le petit coq. (VALIDAIN, Franche-Comté). (source)
I : B7.
II : C3, C6 (aller à la fête).
III : A, A1, A3, A5 (ventre), B, B1, B2, C2, D (lui-même s'y met pour la première fois ; ensuite les gens de la ferme), D1, D2, D6, D7, E, E2, E3, E4, F8.

Développer les éléments du conte
14 - VIOLET, Mâconnais II, 61-64. (Le conte du Petit Poulet rouge) Repris par CHERVET, C. Tastevin, 159-160, n° 54.
I : A1, B7.
II : A, B, B5, C2, C3, C4.
III : A, A1, A3, A5 (ventre), B, B5, B2, C, D, D1, D8, D7, E, E2, E6, E4, F, F1.

Développer les éléments du conte
15 - GONON, Mouniri, 62-69. La Maetcho de Pouole = La Moitié de Poulet.
I : A, B7 (poulette), B8.
II : C3 (parce qu'elle est le souffre-douleur de la basse-cour), C6 (pour aller chez le Roi).
III : A, A3, A5 (son cou), A6, B1, B2, B7, D, D1, D6, D7, E, E2 (le loup), E4, appelle le feu qui assèche l'inondation, F, le roi lui accorde une maison à elle et d'autres récompenses pour ses aides.

Développer les éléments du conte
16 - CHERVET, C. Tastevin, 161-162, n° 55. La Moitié de Poulet.
I : A, B (mais on ne dit pas qu'il est tel parce qu'il a été coupé en deux).
II : Un homme lui demande de porter une bourse à un autre.
III : A, A1, A3, A4, A6, B5, B2, B, C, D, D8, D7, D1, D6, E, E6, E4, E2, F5.

Développer les éléments du conte
17 - R.T.P., XXII (1907), 433-437. S. t. (D. BRES SAN, Bresse ; reprod. d'après la Dépêche de Lyon, 9-X-1907). (source)
I : A (Demi-Poulet), B, B5 (la fermière).
II : A, A3, B, B3, C2, C3, C4.
III : A, A1, A3, A5 (ventre), A6, B1, B, B8 (rat), B7 (le soleil), B2, C, C1, D, D2, dans le coffre du fil, D14, D9, D10, D7, E, E3, le rat ronge le fil et fait un trou par lequel Demi-P. s'échappe, le soleil réchauffe Demi-P., E4, F (et comme le roi ne peut lui rendre la somme), F3.

Développer les éléments du conte
18 - MS MILLIEN-DELARUE, Niv : Vers. A. Le mi-jollet. (source)
I : A, B, B1, B5.
II : A, B, B1, B5, B6, C, C1, C3, C4.
III : A, A1, A2, A5, A6, B8 (fouine), B, B1, B2, C, D, D1, D3, D4, D5, D6, D7, E, E2 (la fouine), E3 (et le renard), E4, F, F1, F6.

Développer les éléments du conte
19 - ID., ib. Vers. B. T. g. (source)
I : A, B, B1, B5.
II : A, A3, B, B5, C, C1, C3, C4.
III : A, A1, A3, A4, A6, B1, B, B8 (un homme), B2, C, D, D2, D1, D6, D12, D14, D7, E, E1 (... sors de mon cul I ou bin i seu pardu), E3, E2, E9 (l'homme s'occupe des filles), E4, F, F1, F

Développer les éléments du conte
20 - ID., ib. Vers. C. Le demi-jau. (source)
I : A, B, B2, B3, B5.
II : A (une valise), B2, B5, C, C3, C4.
III : A, A2, A4, A6, B, B1, B4, B2, C, D, D1, D5, D6, D13, D14, D7, E, E1, E2, E3, E5, F2, E4, F, F1 (sa femme), F6.

Développer les éléments du conte
21 - ID., ib. Vers. D. Quartille de Jau. (source)
I : A1, B, B4, B5 (par les deux).
II : A, A3, B1, B5, C, C1, C3, C4.
III : A, A1, A3, A4, A6, B, B1, B2, B5, C, D, D1, D2, D6, D7, E, E1, E2, E3, E4, jeté dehors et la porte refermée, il se réintroduit, grâce à l'échelle F, F1, F6.

Développer les éléments du conte
22 - ID., ib. Vers. D bis. Fragment. (source)
I : A (Quartille de jau)
II : A, B1, B4, B8.

Développer les éléments du conte
23 - ID., ib. Vers. E. Demi-jaulet. (source)
I : A, B, B1, B5.
II, A3, B, B5, B6, C, C1, C3, C4.
III : A, A2, B, B1, B2, C, D1, D3 et D4, D7, E, E1, E2, E3, E4, F, F1 (Compère le d'mi jaulet, ferme ton c... / Je vas te rendre ta bourse dE100 écus), F6,

Développer les éléments du conte
24 - ID., ib. Vers. F. Le demi-poulet. (source)
I : A, B, B2, B3, B5,
II : A, A3, B2, B5, C, C3, C4.
III : A, A1, A3, A4, A6, B1, B, B2, C, D, D1, D2, D6, D7, E, E1, E2, E3, E4, F, F1, F6. Et son frère est dépité d'avoir mangé sa moitié de poulet.

Développer les éléments du conte
25 - ID., ib. Vers. G. S. t. (source)
I : B7.
II : A, B1, B5, C (à sa mère), C3, C4.
III : A, A1, A2, B, B1, B2, C, D, D1, D5, D7, E, E1, E2, E3, E4, F, F1.

Développer les éléments du conte
26 - ID., ib. Vers. H. T. g. (source)
I : A.
II : C3 (va à Lyon). A, A1, A2, A4, A6, B4, B, B1, B2, va chanter sur un fumier, D, D1, D2, D6, D7, D13, D14, E, E1, E2, E3, E4, E5.

Développer les éléments du conte
27 - ID., ib. Vers. J. Quartier de coq. (source)
I : A1, B, B1, B5.
II : C3 (va à Saint-Greluchon).
III : A A1, A2, A4, A6, B, B1, B2, B5, C2, D, D2, D6, E, E1, E3 (et le renard), C2, D, D4, D7, D15, E, E1, E3, E4, l'échelle arrête les poursuivants, F8.

Développer les éléments du conte
28 - ID., ib. Vers. K. T. g. (source)
I : A, B, B1, B5.
II : A, B2, B5, C, C3, C4.
III : A, A2, A4, A6, B1, B, B8 (lièvre), B2, C, D, D1, D5, D2, D9, D7, E, E1, E2 (et les moutons), E3, E9 (le lièvre dévaste le jardin), E4, F, F1.

Développer les éléments du conte
29 - ID., ib. Vers. L. Quartille de jau. (source)
I : A1, B, B2, B3, B5.
II : A, B2, B5, C, C3, C4.
III : A, A1, A4, B, B8 (lièvre), B1, B2, C, C1 (Coquelicu / Rendez-moi ma bourse et mes écus), D, D1, D4, D9 (« au mitan du pré »), D7, E, E1, E2, E3, le lièvre lui fait un sentier dans l'herbe, E4, F, F1, F6.

Développer les éléments du conte
129 - MS MILLIEN-DELARUE, Niv : La moitié de Jau (source)
non classée dans le catalogue

Développer les éléments du conte
30 - R.T.P., XXXI (1916), 44-46 T. g. (A. BEAUVAIS, Sologne). Repris par DELARUE, French Folktales, 312-315. (source)
I : A, B, B1, B5.
II : A, B1, B4, B8, C, C1, C3, C4.
III : A, A2, A4, A6, B, B1, B8 (fourmilière), B2, C, D, D1, D2, D6, D12, D14, D7, E, E1, E2, E3, E5 (la fourmilière), E4, F, F1, F6.

Développer les éléments du conte
31 - Ms A. de FELICE, Haut-Berry = Ms ATP 58.22, 50-55. T. g.
I : A, B, B2, B3.
II : A, B1, B4, B8, C, C3, C4.
III : A, A1, A3, A5, A6, B, B1, B4, B2, C, D, D1, D2, D4, D7, E, E2, E3 (les moutons), E5 (les boeufs), E4, F, F1.

Développer les éléments du conte
32 - VIVIER, ROUGÉ, MILLET, Touraine, 110-113. Le Demi-Jau.
I : A, B, B2, B3, B5.
II : A, A3, B2, B5 (charbonnier), C2, C3, C4
III : A, A1, A2, A5 (son demi-col !), B, B1, B2, C, D. D1, D2, D6, D7, E, E2, E3, E4, F, F1, F6.

Développer les éléments du conte
33 - SÉBILLOT, C. Hte-Bret., II, 318-321, n° 61. T. g. (source)
I : A, B, B4, B5 (vendue par le mari buveur).
II : A, B2, B3, C2, C3, C4.
III : A, A2 (pour ne pas être mangé ni noyé), A5 (sous son aile), B, B1, B2, C, D, D1, D5, D7, E, E2, E3, E4, F, F1, F2, F6.

Développer les éléments du conte
34 - SÉBILLOT, Joy. hist., 205-210, n° 57. T. g.
I : A, B, B2, 3, B5 (jetée sur le fumier).
II : C3, C4 (les sommes prêtées à différents débiteurs par le père de son maître).
III : A, A1, A2, A4, B, B1, B4, B2, C (successivement chez quatre), D (une nuit chez chaque débiteur), D1, D5, D6, D7, D13, D14, E, E2, E3, E4, E5, F. F1 (chaque débiteur), F6.

Développer les éléments du conte
35 - Kryptadia, IV, 382-385. La poule coupée en deux (Ille-etvil.). (source)
I : B, B2, B3, B5.
II : A, B2, B5, C.
III : Ce sont les deux femmes qui se chargent de récupérer la somme.

Développer les éléments du conte
36 - Rev : des Provinces de l'Ouest, 1858 = FAVRE, L. Glossaire du Poitou..., Niort, 1868, Préface = SÉBILLOT, Prov : de Fr., 281-289, n° 56. La Mouété de Quene, conte poitevin (en patois de Fontenay). (source)
I : A1 (Moitié-de-Canard), chez des gens si pauvres qu'ils n'ont jamais réussi à avoir un canard entier.
II : A, B1, B5, B6, C, C1, C3 (en chantant . Can, can, can / Rondez-me ma boursaye d'argeont), C4.
III : A, A1, A3, A4, B, B1, B5, B2, B4, C, D, D1, D5, D6, D8, D7, D12, D14, E, E2, E3, E6, E4, E5, F, F1, F6.

Développer les éléments du conte
37 - PINEAU, C. Poitou, 169-175. Le conte de la petite moitié de geau. (source)
I : A, B6, B2, B5.
II : A, B2, B5, C, C3, C4.
III : A, A2, A4, A6, B1, B, B2, B4, C, D, D5, D1, D6, D7, D12, D14, E, E1, E3, E2, E4, E5, F, F1, F6.

Développer les éléments du conte
38 - LACUVE, Lit. or. Deux-Sèvres, 122-129. T. g.
I : A, B, B1, B5.
II : A, B1, B4, B8, C, C1, C3, C4.
III : A, A2, A4. A6, B, B1, B2, B4, C, D, D1, D2, D6, D12, D14, D7, E, E2, E3, E5, E4, F, F1, F6.

Développer les éléments du conte
39 - MASSIGNON, Ouest, 201-205, n° 25. Le Petit Jaulet (Vendée). (source)
I : A1, B7.
II : C2 (le roi lui doit 100 écus), C3, C4.
III : A, A1, A2, A5, B4 (d'abord de guêpes, puis de frelons), B2, C, C1 (Coqueliquet / Cent écus que le roi me det), il est poursuivi deux fois par les valets, E, E1 (... Sors de mon corps / Autrement i sé mort), E5 (les guêpes, puis les frelons), D, D7, E4, F, F1.

Développer les éléments du conte
40 - ID., ib., 264. Compère Jaulet (Charente).
I : A1, B7.
II : C2, C3, C4.
III : A, A4, B2, B4, C, C1 (Coquelicu (bis) / Rendez-me ma bourse et mes écus), D, D7, D12, D14, E, E1, E4, E5,

Développer les éléments du conte
41 - A.T.P., I (1953), 234-236. Le grand Jau (G. MASSIGNON Charente). Rés. in MASSIGNON, Ouest, 264. (source)
I : A1, B7.
II : C3, C4 (la bourse de ses vieux maîtres, emportée par des voleurs).
III : A, A3, A4, A6, B, B1, B2, C, C1 (Coquelicu ! (bis) Rendez ma bourse et mes écus !), D, D1, D2, D6, D7, E, E1 (... Sors de mon cul / sans quoi je suis perdu !), E2, E3, E4, F, F1, F6.

Développer les éléments du conte
42 - Ms G. MASSIGNON, Ouest 1960. Le petit coq (Vienne).
I : B7.
II : Il chante tous les matins : Coucou/éjou ! Rendez-moi la bourse et les écus !, car il vu la fermière voler une bourse ; les fermiers veulent le tuer, C3.
III : A, A4, A6, B3 (fontaine), B, B1, B4, revient à 1, ferme, D, D2, D1, D7, D12, D14, E, E1 (Sors vite de mon cul / Sil; sors pas, i sé perdu), E3, E2, E4, E5, « alors le petit coq avait gagné »

Développer les éléments du conte
43 - ID. ib. T. g. (Deux-Sèvres).
I : A, B6.
II : A, B2 (sa maîtresse), C3.
III : A, A2, B, B1, B4, revient à la ferme, D, D1., D2, D12, D14, E, E2, E3, E5, F2, F3.

Développer les éléments du conte
44 - ID., ib. Le petit Jau (Vienne).
I : B7.
II : A, B, B5, C2, C3, C4.
III : A, A2, B, B4, B2, C, C1 (Coucouléjou ! (bis) I veux ma pièce de dix sous), D, D1, D7, D12, D

Développer les éléments du conte
45 - ID., ib. La petite Moitié de Jau (Vienne).
I : A, B6.
II : A, B22, B5, B6 (dem à la voir), C3,
III : A, A2, B, B4, B2, C, D, D5, D1, D12, D14, D7, E, E3, E2, E5, E4, F, F1.

Développer les éléments du conte
46 - ID., ib. La poule au cul de toile (Charente).
I : B7 (poule).
II : A, A3, B, B5, C2, C3,
III : A, A2, A4 (de toile), B1, B, B4, B2, C, D, D5, D1, D1, D14, D7, E, E3, E2, E5, E4, F, F1.

Développer les éléments du conte
47 - DUCHON, C. Bourb.35-40. La Moitié de jau. (source)
I : A, B, B1, B5.
II : A, A3, B2, B C3, C4.
III : A, A1, A3, A5 (sous son aile) et A4, B, B1, B2, C, C1, D, D1, D2, D6, D7, E, E2, E3, son aile), et A4, B, B1, B2, C, C1, D, D1, D2, D6, D7, E, E2, E3, E4, F, F1.

Développer les éléments du conte
48 - Ms SMITH, Velay et Forez, I, 373-377 . T. g.
I : A.
II : C2 (a prêté l'argent au roi) C3, C4.
III : A, A1, A3, A5 (sous son alette), B1, B, B7, B3, C, D, D2, D1, D11, D7, E, E3, E2, E8, E4.

Développer les éléments du conte
49 - ID., ib. , 711-717. T. g. Texte patois : 677-687.
I : A, B10.
II : C2, C3, C4.
III : A, A1, A3, A5 (sous son aile !), et A4, B, B1, B2 , C, D, D1, D2, D6, D7, E, E2, E3, E4, F8.

Développer les éléments du conte
50 - , III, 54-57. T. g.
I : A.
II : A, A3, B, B5, C2, C3, C4
III : Il fait trois voyages successifs, le débiteur lui demandant chaque fois un délai ; il n'est accompagné à chaque voyage que d'un seul aide et ne passe qu'une seul nuit ; nous avons cependant groupé ici les trois épis., A, A3, A5 (souse son aile), B, B1, B2, C, C1, D, D1, D2, D6, D7, E, E2, E3, E4, F, F1.

Développer les éléments du conte
51 - GILBERT, Covisada, 118-127. Meitat gealh. L'homme coq. (source)
I : B10 ?
II : A1, A3, B (un homme riche), C2, C3, C4.
III : A, A1, A3 A5 (sous son aile), B, B1, B2, C, D, D1, D2, D6, D7, E, E2, E3, E4, F, F1.

Développer les éléments du conte
52 - ROUCHON, C. Hte-Loire, 28-29. Le « Meita de Gailh ». (source)
I : A.
II : A, B, B5, C2, C3, C4.
III : A, A1, A3, A5 (dans ses brayes et sous ses plumes), A6, B1, B, B2, C, D, D1, D2, D6, D7, E, E2, E3, E4, F4, il devient maître de tout.

Développer les éléments du conte
53 - LA CHAPELLE D'APCHIER, Montagnère I, 169-179. La poule à moitié coq.
I : Cf. titre.
II : C3, C5, C6 (et parce qu'elle est malmenée par le reste de la basse-cour).
III : A, A1, A3, A5 (non précisé), B1, B4, B2, C3, D, D2, D5, D6, D7, E, E2, E5 (les chevaux), E4 ; la poule-coq est portée par la rivière jusqu'à Paris.

Développer les éléments du conte
54 - MERAVILLE, Auvergne, 82-90, n° 12. Cancan de ma bourse. (source)
I : B7 (poule).
II : A, A3, B (à un homme qui vient la trouver), C2, C3, C4.
III : A, A3, A4, B2, B, B1, B4, C (plusieurs fois, le débiteur demandant toujours de nouveaux délais), D, D7, D1, D2, D6, D15, E, E4, E2, E3, E4, F, F1.

Développer les éléments du conte
55 - PLAGNARD, Aubrac, 61-64. Le coq magicien.
I : B7.
II : C3, C4 (cent écus prêtés).
III : A, A1, A3, A5 (sous les plumes du dos), A6, B, B1, B6, B2, C, D, D1, D2, D5, D6, D7, E, E2, E3, E7, E4, F4, il devient maître de tout.

Développer les éléments du conte
56 - Rev. des L. Romanes, XV (1879), 105-112. Le Pitit Tro de Jau. Le petit morceau de coq, conte en marchois mixte des env : de Sarclent. Avec trad. française. (F. VINCENT). (source)
I : A1, B, B2, B3, B5.
II : A, B2, B5, C3, C4.
III : A, A1, A2, A4, A6, B1, B, B2, B4, C, D, D2, D1, D6, D7, D12, D14, E, E3, E2, E4, E5, F, F1, F6.

Développer les éléments du conte
57 - Ms A. de FELICE, Creuse = Ms ATP 59.2, 73-75 = TENÈZE-HULLEN, France-Allemagne, 23-25, n° 3. Compère le Jau.
I : A1, B7.
II : B (cinq sous), B4, C2, C3, C4.
III : A, A3, A5 (dans son sac), B1, B2, B5, C, D, D7, D2, D6, D8, E, E4, E3, E6, F, F1.

Développer les éléments du conte
58 - ID., ib. = Ms ATP 59.2, 76. T. g.
I : A, B, B2, B3, B5.
II : A ; il l'apporte à son maître, qui s'en fait construire une maison ; son frère est dépité.

Développer les éléments du conte
59 - CHOLET, E. La Gnorla de Lingamieu, Limoges, Ed. limousines Ducourtieux, s.d., 109-114. T. g. (Counte de veillado).
I : A, B, B2, B3, B5.
II : C3, C6 (amener à son maître la fille du roi en mariage).
III : A, A1, A2, A4, A6, B4, B2, B, C, D, D1, D6, D7, doit être écrasé, E, E2, E4, E5, F, F3.

Développer les éléments du conte
60 - R.T.P., IV (1889), 422-424. Le poussin pelé (Pougi Piola) ( j. PLANTADIS, Bas-Limousin, pas de texte dial.). (source)
I : A1, B7, B9.
II : A, A3, B, B3, C2, C3, C4.
III : A, A1, A2, A4, A6, B1, B, B7 B3 (étang), C, D, D1, D2, D11, D7, E, E2, E3, E8, E4, F, F F2 ; P. p. propose à ses aides de vivre dorénavant en commun.

Développer les éléments du conte
61 - Lemouzi, XVII (1909), 304-310. Lou Pouzi Pialat. Le poussin déplumé (J.B. CHÈZE, Limousin). (source)
I : A1, B7, B8, B9 (a été ébouillanté)
II : A, A3, B, B5, C2, C3, C4.
III : A, A1, A3, A4, B, B1, B3 (étang), B4, C, D, D1 , D2, D6, D7, D12, D14, E, E2, E3, E4, E5, F, F1.

Développer les éléments du conte
62 - ROCHE, C. limousins, 117-125. Lou counte dau dzaô. Le conte du coq.
I : B7.
II : A, B2, B5, B6 (demande à la voir), C2 (menace de le mettre avec ses mules), C3, C4.
III : A, A2 (leur promet un bon repas), A4 (de toile!), B1, B, B4, B3 (source), C, C1 (Monsieur d'Arglan, I Rends mon or et mon argent), D, D5, D1, D6, D12 (de ses filles), D14, D7, E, E3, E2, E5, E4, F, F1.

Développer les éléments du conte
63 - PEYROMAURE, Veillées périg., 24e veillée, 33-38. Lou jau qu'o trouba' no bourso de cent éicus. Le coq qui a trouvé une bourse de cent écus.
I : B7.
II : A, A3, B, B5, C2, C3, C4.
III : A, A1, A2, A4, B, B1, B2, B4, C, D, D1, D5, D6, D7, D13, D14, E, E2, E3, E4, E5, F, F1.

Développer les éléments du conte
64 - ARNAUDIN, Grande Lande, 81-88. Le coq, 239-246. Lou Hasan. (source)
I : B7.
II : A, A3, B2, B5, B6 (compte, jusqu'à ce que le coq s'endorme), C3, C4.
III : A, A2, A5 (ventre), B4, B3 (lagune), B1, B, C, D, D1, D4, D6, D7, D15, E, E2, E3, E4, E5, F, F1.

Développer les éléments du conte
65 - SEIGNOLLE, C. Guyenne, II, 9-12, n° 45. Le petit poussin. (source)
I : B7 .
II : A, B, B5, C2, C3, C4.
III : A, A1, A3, A5 (ventre), A6, B1, B, B2, C, D, D1, D2, D6, D7, E, E2, E3, E4, F, F1.

Développer les éléments du conte
66 - ID., ib., II, 13-15, n° 46. Le coq (source)
I : B7.
II : A, B, B5, C2 (et comme le coq veut marier sa fille), C3, C4.
III : A, A1, A2, B1, B, B4, C, le coq fait cacher ses compagnons, D, D2, D1, D6, D12, D14, E, E3, E2, E5, F, F1.

Développer les éléments du conte
67 - BLADÉ, Gascogne, III, 225-228. Le coq et ses amis. (source)
I : B7.
II :A, A3, B, B5, C2, C3, C4.
III :A, A1, A2, A4, B, B1, B3 (flaque), C, D, D1, D4, D7, E, E2, E3, E4, F, F1.

Développer les éléments du conte
68 - DARDY, Albret, II, 182-187. Lou Hayan et lou Moussu. Le coq et le Monsieur. (source)
I : B7.
II : A, B2, B5, C3, C4.
III : A, A1, A3, A4, B1, B, B2, B4, C, D, D4, D1, D7, doit être saigné, E, E3, E2, E4, E5, F, F1.

Développer les éléments du conte
69 - Ms PERBOSC-CÉZERAC, n° 60. La bourseto panado. La bourse volée.
I : B7.
II : A, B2, B5, C3, C4.
III : A, A1, A3, A4, B1, B2, B4, C, D, D5, D7, D15, E, E3, E4, E5, F, F1.

Développer les éléments du conte
70 - ID., ib., n° 61. Mitat-capou. Moitié de chapon.
I : A.
II : A2 (chez le curé), A3, C2, C3, C4.
III : A, A4, B, B1, B3 (fon-taine), C, D, D1, D5, D6, D7, E, E2, E3, E4, F, F1.

Développer les éléments du conte
71 - R.T.P., XVII (1902), 512-513. Le petit poulet (G. SÉBILLOT, Pays de Bigorre). (source)
I : A1, B7.
II : C3, C6 (voir le monde).
III : A, A1, A2, A4, B, B1, B3 (la mer), C2, D, D1, D4, D6, D7, E, E2, E3, E4. S'en va « comme le Juif-Errant ».

Développer les éléments du conte
72 - Ms MOULIS, Ariège, n° 36 = ID., C. Forêt, 48-49. Demi-Poulet.
I : A.
II : A, B1 (à garder à un métayer), C3, C5.
III : A, A1, A2, A4, B, B8 (lièvre), B1, B2, C, D, D1, D9, D10, D2, D6, D7 E, E2, le lièvre dévaste le jardin, E3, E4, F, F1 ; il part à Rome pour se faire dorer la queue.

Développer les éléments du conte
73 - MS MAUGARD, C. Aude-Pyr. Le counte de Mié-poulhet et Mié-gallino. Le conte de Mi-coq et Mi-poule.
I : A1 (cf. titre).
II : A, C3, C6 (c'est lui-même qui a une dette, qu'il veut liquider).
III : A, A1, A2, A5 (ventre), A6, B, B1, B2, C, D (la première fois, pas pour se défaire de lui), D1, D4, D6, D7, E, E2, E3, E4, F8.

Développer les éléments du conte
74 - Rev. L. Romanes, V (1874), 361-369. Mitat-de-Gal. T. g. (Gignac, Hérault). (source)
I : A.
II : A, B1, B5, B8 (et la promesse de l'em-mener à son château), C3.
III : A, A1, A3, A4, B, B6, B2, C, D, D1, D4, D6, D7, E, E1 (... sourtis de moun destras, qu'ara es oura (c'est l'heure) ), E2, E7, E4, F, F1.

Développer les éléments du conte
75 - ROUQUIER, C. à la volée, 127-132. Mitat de Poul. Moitié de Poulet.
I : A, B6 (de l'oeuf d'une très vieille poule).
II : La poule, en mourant, confie à son fils qu'elle a prêté une somme au roi, C2, C3, C4.
III : A, A1, A3, A5 (cou), B, B1, B2, C, D, D1, D2, D6, E, E2, E3, il doit être rôti à la broche, E4, F4, F7 ; pour honorer sa mémoire, on place son portrait en girouette.

Développer les éléments du conte
76 - THÈSE DURAND-TULLOU, Le Causse du Blandas (Gard). (Univ : de Montpellier, 1959). T. g.
I : A.
II : A, B (à Jupiter), C2, C3, C4.
III : A, A5 (sur son dos), A6, B6, B, B1, B2, C, D, D4, D1, D2, D6, D7, E, E7, E2, E3, E4, F, F1.

Développer les éléments du conte
77 - Rev : des L. Romanes, 4e série, X (1897), 449-453 = LAMBERT, C. Languedoc, 142-146, n° 30. La Meita Vouralho. T. g. Repris par A. van GENNEP, F.L. du Dauphiné, II, 521 (le conte est de l'Isère). (source)
I : A.
II : C2 (le roi lui doit de l'argent), C3, C4.
III : A, A1, A3, A4, A6, B1, B, B2, C, D, D2, D1, D6, D7 (mis à cuire dans un chaudron), E, E3, E2, E4, F4, le héros et ses aides se régalent de tout ce qu'il y a dans la maison.

Développer les éléments du conte
78 - Ms JOISTEN, Champsaur, n° 20. Lou Mitta Dzaou. (T. g.).
I : A.
II : A, C3, C6 (faire le tour du monde).
III : A, A5 (cou), B1, B, B2, C2, D, D1, D2, D6, D7, E, E2, E3, E4, F8.

Développer les éléments du conte
79 - Armana Prouv., 1878, 81-84. Mita-de-Gau (= T. .g). (Anseume MATHIEU). (source)
I : A.
II : A, A3, B, B3, C2, C3, C4,
III : A, A1, A2, A5 (queue, crête, ventre), A6, B1 (auquel il promet des sonnailles), B, B2, C, D, D2, D1, D7, E, E3, E2, E4, F, F1,

Développer les éléments du conte
80 - POURRAT, Trésor des c., XII, 117-126. T. g. (source)
I : A, B6, B1, B5.
II : A, B, B5, C, C3, C4.
III : A, A1, A3, A4, B4, B, B1, B2, C, D, D1, D2, D4 (taureaux), D6, D7, E, E1, E2, E3, E5 (les taureaux), E4, F, F4.

Développer les éléments du conte
81 - ID., ib., XII, 127-129. Le conte de Quartier-de-Poulet. (source)
I : A1, B10, B8.
II : Trouve une coupe, en bêchant, B, B5, C2, C, C4.
III : A, A1, A3, A5 (dans son sac), B8 (le Vent), B2, B7, B8 (le diable), C, D, sous les cendres, dans la glacière, D7, D12, D14, E (dont chacun fait « son métier »), F, F1, F2 (la coupe remplie de louis d'or).

Développer les éléments du conte
82 - PARSONS, Antilles, II, 153-154. Le woi et Commère Demi-Poulette (Guadeloupe). Cf. III, p. 301, n° 302. (source)
I : A, B, B2, B3, B5.
II : C3, C6 (pour chercher du travail auprès du roi).
III : A, A1, A2, A4, B, B8 (lion), B2, C, il salit les invités du roi, D, D1, D5, D6, D7, E, E2, E3 (le lion), E4, F, le roi lui donne une fortune.

Développer les éléments du conte
1001 - --- a) LANCTOT, Canada IV, 35-37, n° 104. Rendez-moi ma bourse. BARBEAU, Chasseurs, 27 sq. (remanié). (source)

Développer les éléments du conte
1002 - --- b) EON, NouV : Ecosse, n° 9. La moitié de coq.

Développer les éléments du conte
1003 - --- c) Ms Mus. NAT. Ottawa.
Coll. H. Creighton, di 81.A et B et 89.B. La moitié de coque. NouV : Ecosse, 1948.

Développer les éléments du conte
1004 - --- d) Ms ARCH. F.L.
Québec. - 2 vers.

Développer les éléments du conte
1005 - --- e) CARRIÈRE, Missouri, 235-237, n° 49. Moquié Coq.


Développer les éléments du conte
2000 - Commentaires

Ce conte porte, dans la classification internationale Aa. Th , le titre français de Demi-coq, ce que St. Thompson explique ailleurs : « Because he appears so frequently in French tales, he is usually known by his French title » (1). Et Paul Delarue écrivait : « C'est un des contes les plus populaires de France et les plus authentiquement français. On n'en trouve que quelques vers. éparses à l'étranger, alors qu'en France, on en trouve partout » (2), et encore : « Ce conte, connu dans toute l'Europe, en Turquie, et dans les anciennes colonies françaises et espagnoles d'Amérique, est surtout répandu en France et, dans une proportion bien moindre, en Espagne » (3).

A vrai dire, ces affirmations doivent être nuancées ; ce n'est pas vraiment « dans toute l'Europe » qu'on rencontre le conte, et non pas partout seulement « en quelques versions éparses ». Selon l'image employée par W. Ljungman, c'est en « un cercle ouvert, autour de l'Allemagne où manifestement il n'a pas pris, que le conte est répandu en Europe » ; il a été noté ainsi au Portugal, en Espagne, en France, en Suède, en Finlande (là en près de cent versions !), dans les pays baltes et en Russie, mais il manque par contre au Danemark, en Norvège, en Angleterre et en Tchécoslovaquie. Précisons aussi qu'en dehors des vers. rencontrées sur le continent nord- et sud-américain et dues très certainement aux colons français, espagnols et portugais, le conte a été noté en Inde et en Afrique (4).

St. Thompson souhaite ainsi que, en complément à l'étude de Ralph S. Boggs (5) qui n'a retenu que les variantes occidentales, une monographie suive le conte dans ses autres zones de répartition. Nous allons voir ci-dessous que, même en ce qui concerne la zone française, la base du travail de Boggs (21 vers.) était trop mince et qu'à la lumière des 82 vers. réunies par le Catal. français, certaines conclusions de son étude doivent être nuancées, voire révisées.

La question qui se pose en tout premier lieu est celle du nom et de la nature du héros animal. R. S. Boggs est d'avis que le trait primaire est celui d'un animal entier, le mot de « moitié » n'étant pas à prendre au sens littéral, mais signifiant « petit, chétif », et l'explication de ce caractère de moitié n'étant ainsi qu'une rationalisation ultérieure.

Différentes constatations, que nous permet le vaste recensement analytique qui précède, vont en effet dans ce sens.

Dans 26 versions, le héros est indubitablement un animal entier (notre motif I. B7), et ne s'appelle pas non plus Moitié de Coq ; il a nom Compère Jau, le petit Jau, le petit poulet rouge, etc.

Dans la version 15, s'il se nomme bien Moitié de poulet, il est dit explicitement que c'est un animal entier, mais chétif (nos motifs I. B7, B8) ; il en est de même du Bout-de-Canard de la vers. 5 ; dans la vers. 9, le héros a nom Moitié de coq, mais il semble bien être aussi un animal entier, puisqu'il est parlé de ses pattes.

Dans deux versions, toutes deux du Limousin (vers. 60 et 61) le héros est un animal entier, mais déplumé (motif I. B9), et ce « poussin pelé » a son répondant dans le gallo pelado de la tradition espagnole.

Dans 12 versions, si le héros s'appelle bien Moitié de coq ou d'un nom analogue, aucune précision n'est donnée sur sa nature, et la suite du conte ne permet pas de trancher s'il est ou non conçu comme une moitié (vers. 4, 6, 11, 22, 48, 50, 70, 72, 74, 76, 77, 78).

Dans quelques versions, si le héros est explicitement présenté comme une moitié, aucune explication toutefois n'est donnée de cette particularité merveilleuse (vers. 2 bis, 16, 26), ou l'explication donnée est purement humoristique (vers. 36).

Le fait que dans certaines versions ou il y a nature merveilleuse du héros le mot de « moitié » a été pris dans un sens tout different de celui de moitié d'animal, peut aussi aller a l'appui de la thèse de Boggs; en effet : le héros semble étre, dans 2 vers., mi-animal, mi-humain (vers. 49 et 51 ; cf. aussi vers. 80); et dans 2 autres versions, il est mi-coq, mi-poule (vers. 53 et 73).

Le fait, finalement, que, la où il y a épisode introductif relatant l'origine de la nature particulière de moitié d'animal du héros, cet épisode se présente non sous une seule forme, mais sous plusieurs, doit-il étre considéré aussi comme un argument en faveur de son origine récente ? Nous posons la question. En effet Moitié de coq peut étre tel parce qu'il est né d'un oeuf cassé ou vieux (notre motif I. B 6 in 6 vers : 2, 37, 43, 45, 75, 80), ou parce qu'il a été coupé en deux, en règle générale par deux personnes auxquelles il appartenait en commun (exception : vers. 17, par la fermiere) : mari ou femme (motif I. B 4 in vers. 21, 33, a, c) ; voisines (motif I. B 1 in 9 vers.: 10, 18, 19, 23, 27, 28, 30, 38, 47); frères dont il constituait le seul héritage (motifs II. B 2, B 3 in 12 vers. : 1, 20, 24, 29, 31, 32, 34, 35, 36, 58, 59, 82).

R.S. Boggs notait deux faits à l'appui de sa thèse: « the area of distribution of this épisode is fairly well defined: it is found in Central Spain, in Brittany and across Central France », c'est-à-dire que les vers. en question « are centrally located in their respective cultural areas, and therefore are more likely to develop later elaborations », la localisation bretonne pouvant s'expliquer, écrit-il, par une influence espagnole, par voie maritime; -- second point: l'absence de cet épisode dans les vers. d'outre-mer analysées par lui.

Or les nouveaux matériaux que nous apportons ici ne semblent pas confirmer ces vues. D'un coté, il n'est pas possible de considérer toutes nos versions françaises possédant l'épisode d'origine comme des vers. « centrales » et, d'un autre côté, les 3 vers. de langue française d'outre-mer recensées ici (82, a, c) connaissent toutes trois l'épisode du coq coupé en deux (6).

On voit que le probleme ne peut étre tranché, sur une base de travail trop mince. De toutes façons, dans les limites de ce Catalogue, il ne pouvait s'agir que de déplier, avec la rigueur et l'objectivite desirables, tout l'eventail des variations dans la tradition française.

En ce qui concerne le second épisode du conte, l'analyse du materiel français ne nous permet pas non plus d'étre aussi aflirmatif que l'est R.S. Boggs dans son etude. Il considere que l'achat de grain (ou l'echange contre du grain) devait étre, dans la forme premiere du conte, le mobile du voyage du héros animal. Ce motif toutefois (cf. I. B 8) n'est attesté que dans 6 de nos vers. (3, 22, 30, 31, 38, 74), l'argent prété, et non rendu, etant le mobile le plus frequent dans les versions françaises.

Par contre le materiel français recense donne pleinement raison à R S. Boggs pour ce qui est des trois aides du héros-animal : renard, loup, riviere sont bien les personnages-types qui apparaissent ici. Le trio (motifs III. B, B 1, B 2) se présente uni dans une cinquantaine de nos versions; auxquelles nous pouvons ajouter une dizaine d'autres oil la riviere est remplacee par une autre etendue d'eau. R. S. Boggs a raison aussi d'aflirmer que l'essaim d'abeilles (guépes, frelons) est une particularite française: il apparait dans 28 vers., d'ailleurs souvent associé au trio précite. En effet il est à souligner que la loi de l'articulation ternaire des contes, si souvent mise en lumiere, est ici mise en defaut. Dans 33 de nos versions, ce sont quatre, voire cinq aides que Moitie de coq s'associe dans son expedition punitive. Ceci nous semble dfi au fait que le conte -- comme celui de Pouçot aussi -- est d'une tonalite trés particuliére, où l'humour prend le pas sur le merveilleux.

L'echelle, le feu, etc., sont des apparitions plus sporadiques.

Il est tout a fait exact aussi que « Halfchik conceals his helpers in his anus» ; beaucoup de nos versions l'expriment clairement, et dans beaucoup d'autres il est manifeste que c'est ce terme-la qui était le terme original. Certaines formulettes, auxquelles la rime fait defaut, prouvent aussi qu'il y a eu atténuation de langage à la publication.

R.S. Boggs est d'avis que le conte pourrait étre d'origine espagnole, d'ou il se serait propagé en France. Nous ne pouvons ici examiner cette question.

Historiquement le conte est attesté à deux reprises au XVIIIe siécle en France. En 1759, dans une piece de Philippe Nericault Destouches, La Fausse Agnes, son nom apparait mis dans la bouche de l'heroïne ; interrogée: « Et de la fable, que savez-vous ? », elle repond: « Je sais le conte de Peau d'Ane, de Moitie de Coq et de Marie Cendron » (7).

Notre version 1, version littéraire localisée par Restif de La Bretonne en Bourgogne et enchassée dans un vaste recit fantastique, est la plus ancienne version connue. A noter qu'elle connait l'épisode du coq, seul heritage de deux frères, coupe ainsi en deux, forme que nous avons relevée ci-dessus dans onze versions orales, dont une de la Guadeloupe.

Une version littéraire espagnole du XIXe siècle, due à l'auteur Fernan Caballero, est une adaptation assez différente du thème : Moitié de Coq y traite irrévérencieusement et peu charitablement, en dépit des bons conseils de sa mère, le Vent, le Feu, et saint Pierre, ce qui le conduit finalement, à finir en girouette sur les clochers d'églises. R.S. Boggs écrit « Caballero's Version has also been retold in... French ». Nous avons en effet retrouvé ce conte dans quelques recueils (8). Il n'a cependant guère influencé la tradition orale authentique de Moitié de coq.



(1) THOMPSON, The Folktale, p. 77.

(2) In : Barbizier, Almanach populaire comtois 1950, p. 346.

(3) In : Ms ATP 62.95: Première Introduction (et commentaires) préparee pour French Folktales, p. 54.

(4) W. LJUNGMAN, Schwed. Vm., 206.

(5) Ralph S. BOGGS : The Halfchick Tale in Spain and France. Helsinki, 1933, FFC n° 111, 40 p.

(6) Le fait suivant est intéressant à double titre : la vers. 46, recueillie par Mlle MASSIGNON en 1960, en Charente, s'intitule : La poule au cul de toile. Or dans la vers. canadienne (vers. a) nous trouvons ceci: « Le coq fut coupé en deux, la vieille gardant la partie de derrière. Le vieux prit la partie de devant... il raccommoda donc un derrière à son coq avec un morceau de toile qu'il bourra avec de la paille...» Ce sont les deux seules vers. où cette idée d'un derrière de toile apparaisse. On sait que c'est avec les contes de l'Ouest de la France que les contes canadiens présentent le plus de ressemblances. Le trait commun que nous notons ici n'est peut-être ainsi pas un fait du hasard. Dans ce cas, c'est la version canadienne qui donnerait un sens au « cul de toile » de la poule charentaise, - et c'est l'animal entier charentais qui représenterait l'altération récente, la bête coupée en deux par le couple désuni de la version canadienne étant le trait ancien.

(7) BOGGS, op. cit., p. 8.

(8) Cf. A. de LAMOTHE, in : Almanach du pèlerin pour 1882, 61-63 et dans ID., Légendes de tous pays, Paris, 1869, 61-72. Le coq du clocher, présenté comme « légende espagnole ». — E. LABOULAYE, Nouveaux contes bleus, Paris, 1868, 224- 234. Histoire de Coquerico. — Armana Prouvencau, 1886, p. 25. Le coq. — LALLEMENT, Argonne II, 253-255. Moitié de poulet. — POURRAT, Trésor des c., XII, 111-116. Le conte du coq qui devint le coq du clocher.

Développer les éléments du conte
2001 - THOMPSON, The Folktale, p. 77. (source)
Développer les éléments du conte